Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Métaphysique des tubes / A. Nothomb

Publié le par annepaingault

Date de première parution DE CE LIVRE  : 2000

 L'auteur :

Biographie :

    Née en 1967 à Kobe, au Japon, Amélie Nothomb est fille de l'ambassadeur de Belgique à Rome, qui est aussi baron et écrivain.
Amélie Nothomb passe ses cinq premières années au Japon. Elle y restera profondément marquée, allant jusqu'à parler couramment japonais et à devenir interprète. Elle s'expatrie pour vivre successivement en Chine, à New York, au Bengladesh, en Birmanie et au Laos, avant de retourner à dix-sept ans en Belgique, où elle entame une licence en philologie romane à l'Université Libre de Bruxelles.
    Elle se définit "graphomane" car elle écrit depuis ses dix-sept ans. A trente-trois ans, elle avoue avoir déjà écrit trente-sept romans dont une vingtaine qu'elle ne veut pas publier car elle les jugent trop personnels.
        Elle publie son premier roman qui fait une entrée fracassante en 1992 intitulé Hygiène de l'assassin.
    Elle est encore actuellement domiciliée à Bruxelles mais voyage beaucoup de ville en ville afin de rencontrer ses lecteurs.

Première édition : Année 2000

Éditeur : Éditions Albin Michel S.A.

Bibliographie :

    * Hygiène de l'assassin, roman, Albin Michel, 1992
    * Le Sabotage amoureux, roman, Albin Michel, 1993
    * Les Combustibles, théâtre, Albin Michel, 1994
    * Les Catilinaires, roman, Albin Michel, 1995
    * Péplum, roman, Albin Michel, 1996
    * Attentat, roman, Albin Michel, 1997
    * Mercure, roman, Albin Michel, 1998
    * Stupeur et tremblements, roman, Albin Michel, 1999
    * Métaphysique des tubes, roman, Albin Michel, 2000
    * Cosmétique de l'ennemi, roman, Albin Michel, 2001
    * Robert des noms propres, roman, Albin Michel, 2002
    * Antéchrista, roman, Albin Michel, 2003
    * Biographie de la faim, roman, Albin Michel, 2004
    * Acide sulfurique, roman, Albin Michel, 2005
    * Journal d'Hirondelle, roman, Albin Michel, 2006
    * Ni d'Ève ni d'Adam, roman, Albin Michel, 2007
    * Le Fait du prince, roman, Albin Michel, 2008
    * Le Voyage d'Hiver, roman, Albin Michel, 2009
    * Une Forme de vie, roman, Albin Michel, 2010

"Métaphysique des tubes" est une autobiographie écrite par Amélie Nothomb. Dans ce livre l'auteur nous décrit sa vie de l'age de 0 à 3 ans avec un style simple et drôle. Même si le début du texte paraît à première vue compliqué, il ne faut surtout pas s'arrêter à cet obstacle car la suite est vraiment passionnante.

EN VOICI UNE ACCROCHE  : "Il existe des êtres qui ne subissent pas la loi de l'évolution. Ce sont les légumes cliniques", ou des tubes par où circule seule la nourriture. Ces tubes ne sont pas pour autant sans cervelle puisqu'il arrive que celle-ci, suite à un "accident fatal", se réveille soudain, et déclenche la vie. C'est exactement ce qu'a vécu la (très) jeune narratrice de Métaphysique des tubes durant les deux premières années de sa vie qui furent muettes, immobiles, végétatives, bref divines. Au sens propre, car ce singulier bébé n'ignore pas qu'il est Dieu lui-même, méditant sur ce monde qu'il hésite à rejoindre. Sous forme de monologues intérieurs, considérations philosophico-drolatiques, on déguste le récit de ces trois premières années d'une vie française au Japon, pays merveilleux où de la naissance à la maternelle, l'enfant est un dieu.

Au début, l'auteur nous expose une théorie selon laquelle Dieu serait un tube et nous explique alors le titre de son œuvre : l'auteur veut rechercher au delà des apparences des réponses sur son existence, la vie, Dieu...
A sa naissance l'auteur définit sa vie comme celle d'un Dieu ou plutôt d'un tube : elle existe, mais ne ressent aucun manque et est le centre de l'univers. L'enfant (ou le tube) ne bouge pas, ne crie pas, ses parents l'appellent donc " la plante " en référence au légume qu'il était. Cet état presque léthargique va être suivi d'un état très différent où le bébé cri, hurle, tape pour exprimer son mécontentement, sa frustration. En effet, il s'aperçoit qu'il n'est plus le centre du monde, qu'il n'a plus le pouvoir absolu d'exister car il ne peut pas parler, il a beau crier aucune personne n'a l'air de le comprendre, il n'impose pas son pouvoir.
Puis un jour, l'enfant renaît par la grâce d'un bout de chocolat blanc tendu par sa grand-mère. En réalité, l'enfant revit car il a découvert qu'il a de l'emprise, du pouvoir sur ce bâton de chocolat, car en le mangeant celui-ci devient du plaisir. A partir de cette renaissance l'enfant retrouve une vie " normale " mais ne cesse pas d'être un Dieu car au Japon un enfant de moins de 3 ans est considéré comme tel.
C'est à partir de ce moment, que l'auteur arrête de baser son récit sur des souvenirs évoqués par ses parents et utilise ses propres souvenirs. La partie qu'on appellera vie post-natale [car l'auteur ne considère pas être né avant l'évènement du chocolat], ne prend qu'une courte place dans l'œuvre. Ainsi 2 ans et demi de la vie d'Amélie Nothomb prend moins de place que une demi-année.
Cette autobiographie s'arrête à l'age de 3 ans juste après son " suicide " car l'auteur annonce qu'après " il ne s'est plus rien passé ". En effet, celle-ci pense qu'après 3 ans on ne vit plus, on s'habitue. Ce livre fait beaucoup de références à la mort, ce qui nous renvois à l'étude de l'existence et donc au titre de l'œuvre : l'auteur a bien respecté son pacte annoncé par le titre.
On peut dire que l'auteur termine son livre à 3 ans car c'est vers cet age qu'elle apprend qu'elle ne restera pas éternellement au Japon. Cette nouvelle sera une grande révélation pour elle et ce livre met bien en valeur l'importance de son pays natal et explique la trace que le Japon a eut et a toujours sur l'auteur. Une trace qui reste dans ses souvenirs et dans son écriture.
On remarque aussi que le récit s'arrête lorsque l'enfant, dans les coutumes japonaises, n'est plus considéré comme un Dieu. On peut en déduire que ce roman fait refléter le sentiment d'égocentrisme des enfants avant l'age de 3 ans qui se croient le centre du monde.
Cette autobiographie est attachante car elle raconte les souvenirs du point de vue de l'enfant, on découvre alors ses questions, ses jeux, ses explications.
cf : http://www.france-jeunes.net/lire-amelie-nothomb-metaphysique-des-tubes-15001.htm

Commenter cet article