Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LIVRE : Une Bouteille dans la Mer de Gaza de Valérie Zenatti

Publié le par annepaingault

 Une Bouteille dans la Mer de Gaza

 Valérie Zenatti

Tal : Tal Lévine est une jeune Israélienne de 17 ans habitant à Jérusalem. Elle va au lycée et rêve de devenir metteur en scène ou pédiatre.  Alors qu’elle filme les rues de sa ville, elle est témoin de l’attentat qui s’est déroulé le 9 septembre 2003 au Café Hillel à Jérusalem. Elle en sort indemne physiquement mais bouleversée et désorientée psychologiquement. Après cette expérience, Tal ressent le besoin d’écrire

 

Naïm (pseudonyme : Gazaman) Naïm Al-Farjouk, que l’on connaît tout d’abord à travers ses courriers sous le pseudonyme de Gazaman, est un jeune Palestinien de 20 ans. Un jour, il trouve la bouteille laissée à Gaza par le frère de Tal.

=  Deux vies totalement différentes et pourtant si proches géographiquement sont mises en parallèle.

Ils se donnent rendez-vous dans trois ans. Une amitié est née.

Ce roman a pour trame la guerre entre la Palestine et Israël.. On apprend beaucoup de choses sur cette guerre ne serait-ce que  comment elle a commencé. La lecture est  facile et agréable.

L'alternance de point de vue entre Tal et son correspondant Naïm est très intéressante. Cela nous permet d'avoir les ressentis des deux personnages.

C’est Un roman épistolaire moderne, sous forme de mails et entrecoupés de passages à la première personne

Citation

Naïm : "Il n'y a plus de singulier, moi, toi, il, elle, il y a juste un pluriel : les Palestiniens. Les pauvres Palestiniens. Ou les méchants Palestiniens, c'est selon. Mais le pluriel est toujours là. Pour ceux qui nous aiment sans nous connaître, pour ceux qui nous détestent sans nous connaître, nous ne sommes jamais un + un + un mais quatre millions. On porte tous notre peuple sur le dos, c'est lourd, lourd, lourd, ça écrase, ça donne envie de fermer les yeux. »

Ce livre «  nous plonge avec tellement de finesse dans les pensées de cette jeune israélienne pleine d'espoir d'une part et dans les douleurs de son correspondant du hasard, un palestinien qui se caparaçonne derrière la haine d'Israël avant de s'ouvrir et d'exprimer tout son désarroi. On en apprend beaucoup sur la vie dans la bande de Gaza, on touche du doigt la peur constante des habitants de Jérusalem. Les sentiments exprimés le sont avec une grande sensibilité mais sans ostentation. Le roman aborde surtout les thèmes de la vie quotidienne, sans pour autant ignorer les questions politiques, mais par petites touches. Pas d'étalage d'une vision partiale, au contraire : les deux côtés sont envisagés grâce aux échanges de lettres et en ressort l'expression d'un espoir, encore, de paix. »

http://www.callioprofs.com/lecture/Fiches/gaza2.htm

Commenter cet article