Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VISA pour l'IMAGE et LE COUVENT DES MINIMES

Publié le par annepaingault

 

Ouvert uniquement lors des expositions

informations données par la mairie de Perpignan:

http://www.mairie-perpignan.fr/vie-pratique/culture/monuments-religieux/couvent-des-minimes

 

XVIe siècle
Edifice inscrit
Propriété de la Ville de Perpignan
Le couvent des Minimes(1) s'installe à Perpignan vers 1573 sur le flanc de la colline du " Puig Sant Jaume " grâce aux donations royales et privées. Le couvent, dédié à Sainte-Marie de la Victoire, s'implante dans l'ancien quartier juif de la ville, en catalan le " Call ", localisé tout près des remparts.
Les travaux de construction s'enchaînent : l'église est achevée vers 1585, les bâtiment conventuels dès 1620, et le cloître aux alentours de 1655. Cet édifice construit presque exclusivement en briques est pratiquement intact malgré les différentes affectations des lieux depuis le départ des religieux en 1791. Actuellement, le couvent des Minimes accueille de nombreuses expositions tout au long de l'année (espaces Dali ou Pierre Boulat), ainsi que le prestigieux festival de photo-journalisme " Visa pour l'Image " au mois de septembre.

 

 

L'ensemble conventuel se compose d'une église orientée au nord, d'un vaste cloître avec un étage situé à l'est de l'église et de bâtiments conventuels régulièrement disposés autour de ce dernier (réfectoire, dortoirs, cuisines…).
Actuellement, l'église à nef unique charpentée sur arcs diaphragmes possède un 1er étage qui empêche la lecture de ses proportions : 16 mètres de haut, 11 mètres de large et 25 mètres de long. Le chœur à 7 pans, voûté d'ogives fines et chanfreinées est plus étroit que la nef et ses chapelles privées.
L'entrée principale de l'église est située au sud de l'édifice, un autre portail ouvre sur le cloître et un troisième, situé à l'ouest, ouvrait sur l'actuelle rue de l'Académie.
Le cloître constitué de 4 galeries voûtées surmontées d'un étage est construit sur une citerne correspondant peut-être à un ancien " mikvéh " (bain rituel juif). L'escalier du début du XVIIe siècle qui desservait les dortoirs à l'étage s'ouvre dans l'angle nord-est des bâtiments conventuels. Il présente un beau décor végétal et une clé pendante, rares exemples de décor sculpté du couvent

 

Commenter cet article