Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rappel : les valeurs des temps ....!!!

Publié le par annepaingault

Certains temps peuvent avoir différentes valeurs selon le contexte.

 

Le présent de l’indicatif

Ÿ   Présent d’énonciation: ancré dans la situation d’énonciation, c’est le présent du moment où l’on parle. J’étais mort et j’avais perdu ma femme. Aujourd’hui je suis un homme médiocre. Je marche et je rêve.

Ÿ   Présent de narration: rapporte au présent des actions passées. Il rend l’action plus vivante, donne une impression de “direct” alors que les faits appartiennent au passé.

La nuit était sombre. Un cri déchira la nuit. Soudain la porte s’ouvre.

Attention!!! Ce présent est coupé de la situation d’énonciation (du présent de celui qui parle) car il est mis à la place d’un passé simple.

Ÿ   Présent de vérité générale: celui des définitions, de ce qui est toujours vrai.

Le chat est un animal à quatre pattes. Un mort n’est pas jaloux.

Ÿ   Présent pour le passé récent: J’arrive tout juste du travail.

Ÿ   Présent pour le futur proche: Il part demain en vacances. Il arrive dans cinq minutes.

Ÿ   Présent de répétition, d’habitude: Il se lève tous les jours à cinq heures.

Ÿ   Présent duratif: Cela fait des mois qu’il pleut.

 

 

L’imparfait de l’indicatif:

Ÿ   Action secondaire par rapport au premier plan qui est au passé simple, vue dans son déroulement: Il marchait tranquillement dans la rue quand soudain quelque chose attira son regard.

Ÿ   Description: La coque du bateau était rouge et bleue.

Les verbes de la description à l’imparfait sont vus en cours de déroulement: Le bateau voguait. Il pleuvait.

Ÿ   Répétition, habitude passée: Elle se levait tous les matins à 7 heures.

Ÿ   Commentaires du narrateur: Notre héros était bien lâche!

 

 Les valeurs du passé simple et de l'imparfait dans un récit :

Le passé simple a une valeur de 1er plan : le narrateur l'utilise pour des actions qui font avancer le récit. Il s'en sert pour des actions bornées (qui ont un début et une fin). Il peut donc évodes actions qui se succèdent dans le passé.

L'imparfait sert à exprimer des actions de 2nd plan (qui ne font pas avancer le récit). Le narrateur l'utilise pour des actions non-bornées.
Il sert pour les descriptions (imparfait descriptif).
Il a aussi une valeur itérative (imparfait itératif) pour les faits ou les actions qui se répètent dans le passé.
L'imparfait est utilisé dans les commentaires.

 


 

                  Le conditionnel présent 
Ÿ   Valeur de conditionnel: fait hypothétique, incertain, soumis à une condition:

Si j’étais riche, je m’offrirais un beau voyage. (soumis à une condition)

Cet homme serait l’homme le plus riche du monde. (ce n’est pas sûr)

Ÿ   Valeur de futur dans le passé:

Quand j’étais petit, je pensais que je m’offrirais un beau voyage à vingt ans.

Il a dit que tu viendrais me voir aujourd’hui.

Commenter cet article