Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Clan des OTORI : saga médiévale et nippone

Publié le par annepaingault

Titre : Le Clan des Otori
 
Auteur : Lian Hearn

 

Le Clan des Otori Volumes I, II, III  

9782070538034.jpg

 

9782070538041.jpg  

9782070538058.jpg 
Nous sommes au cœur du Japon féodal.
Nous sommes au cœur d’un Japon plongé dans la violence et la guerre.
Nous sommes au cœur d’un Japon qui ne connaît pas la paix.

Volumes IV et V



.

Au XIVe siècle, dans un Japon médiéval mythique, le jeune Takeo grandit au sein d'une communauté paisible qui condamne la violence, mais elle est massacrée par les hommes d'Iida, chef du clan des Tohan. Takeo, sauvé par sire Shigeru, du Clan des Otori, se trouve plongé au cœur de luttes sanglantes entre les seigneurs de la guerre..Sire Shigeru est son nouveau maître. Takeo est baptisé Otori et trouve sa place dans ce clan. Il doit suivre son destin.
 Mais qui est-il ?
Paysan, seigneur ou assassin ?
 D'où tient-il ses dons prodigieux ?
Lorsqu'il rencontre la belle Kaede, un amour fou naît entre les deux jeunes gens : devra-t-il choisir entre cet amour, sa dévotion à sire Shigeru et son désir de vengeance ?
Sa quête le mènera jusqu'à la forteresse d'Inuyama, lorsqu'il marchera sur le ” parquet du Rossignol “. Cette nuit-là, le rossignol chantera-t-il ? (Editeur)


et ce n'est QUE le tout début.....juste une accroche !!!

"L'initiation d'une âme innocente élue malgré elle, des mentors troubles, des guerres de clan, l'honneur et le sang, de l'exotisme, une touche de magie et des histoires d'amour contrariées sont les ingrédients d'un cocktail classique mais savoureux quand il est réussi à ce point."

" Rien ne manque, l'écriture est séduisante, fluide et chantante, comme le rossignol.
Le génie n'est pas forcément dans l'originalité, diraient les Anciens, mais dans la parfaite maîtrise des codes d'un genre particulier.

                         Cette idée s'applique merveilleusement au Clan des Otori. ."

Sur l’auteur :
Lian Hearn est le pseudonyme de Gillian Rubinstein, un auteur pour la jeunesse célèbre en Australie où elle vit avec son mari et leurs trois enfants. D’origine anglaise, elle est diplômée en littérature de l’université d’Oxford et a travaillé comme critique de cinéma et éditeur d’art à Londres, avant de s’installer en Australie.

Son intérêt de toujours pour la civilisation et la poésie japonaises, pour le japonais qu’elle a appris, a trouvé son apogée dans l’écriture du ‘Clan des Otori’. Elle y dépeint un univers imaginaire nourri d’alliances secrètes, de guerres, de clans, d’honneur exacerbé, d’amour, de désir et de courage.


Elle avait choisi l'anonymat pour que son premier roman soit jugé pour lui-même et non en fonction de ses précédentes œuvres pour la jeunesse dont le style était radicalement différent. .En juin 2002, quelques temps après que les éditeurs de nombreux pays eurent accueilli à bras ouverts le livre et que les droits cinématographiques aient été achetés, Gillian Rubinstein admit qu'elle en était l'auteur.
Gillian Rubinstein a choisi son pseudonyme en combinant son surnom d'enfance (les dernières lettres de Gillian) et le nom de famille d'un auteur irlandais ayant vécu au Japon à la fin du XIXe siècle, Lafcadio Hearn.

Lian Hearn avait décidé que la saga des OTORI serait une trilogie. Mais c'était compter sans la force de l'inspiration… « Je n'avais pas l'intention d'écrire plus, mais les personnages sont à nouveau apparus vivants pour moi et j'ai réalisé que j'avais encore beaucoup à dire à leur propos ».
Écrits l'un après l'autre dans un même élan, deux nouveaux volumes sont venus encadrer la trilogie : Le Vol du Héron dévoile le destin de Takeo et Kaede adultes. Le 5 ème tome Le Fil du Destin, qui est le volume final, nous fait découvrir la vie de Shigeru depuis son enfance jusqu'à sa rencontre avec Takeo.


Les trois premier, voire le 4ème même, sont extraordinairement intéressants...ils vous plairont! ( le dernier s'essouffle un peu )

Commenter cet article