Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA PETITE FILLE ET LE VAUTOUR......

Publié le par annepaingault

 

"et si c’était mon enfant ....."

 

Cette photo a été prise en 1993 au Sud Soudan près du village d'Ayod par le photographe sud-africain Kevin Carter.

Elle obtint le prix Pulitzer de la photo l'année suivante.

Kevin Carter raconta:

"A environ 300 mètres du centre [d'Ayod] j'ai croisé une toute petite fille au bord de l'inanition qui tentait d'atteindre le centre d'alimentation. Elle était si faible qu'elle ne pouvait faire plus d'un ou deux pas à la fois,  retombant régulièrement sur son derrière, cherchant désespérément à se protéger du soleil brûlant en se couvrant la tête de ses mains squelettiques. Puis elle se remettait péniblement
sur ses pieds pour une nouvelle tentative, gémissant doucement de sa petite voix aiguë.
Bouleversé, je me retranchai une fois de plus derrière la mécanique de mon travail, photographiant ses mouvements douloureux. Soudain la petite bascula en avant, son visage plaqué dans la poussière. Mon champ de vision étant limité à celui de mon téléobjectif, je n'ai pas tout de suite remarqué le vol des vautours qui se rapprochaient, jusqu'à ce que l'un d'eux se pose, apparaissant dans mon viseur. J'ai déclenché, puis j'ai chassé l'oiseau d'un coup de pied. Un cri montait en moi. J'avais dû parcourir 1 ou 2 kilomètres depuis le village avant de m'écrouler en larmes. "

 

 "Voici certainement une des photos qui a déclenché le plus de polémiques à travers le monde. La vision quasi insoutenable du vautour attendant de dévorer cette fillette mourante, a provoqué un déluge de critiques envers le photographe Kevin Carter. Le cliché fut pris au Soudan en février 1993. Le pays était en pleine guerre civile, les animistes du Sud contre le gouvernement islamiste du Nord. L'aide internationale était systématiquement détournée puis envoyée en totalité au Nord par le gouvernement. Rapidement l'ONU préféra stopper l'envoi de nourriture laissant le pays dans un chaos total et les habitants dans la famine.
  
 Le New York Times publia le cliché quelques mois plus tard, il fut immédiatement repris par l'ensemble des grands journaux à travers le monde. Le succès de la photo aidant, le photographe reçu le prix Pulitzer en avril 1994, mais déjà des voix s'élevèrent. Certains critiquaient Kevin Carter pour avoir pris ce cliché, d'autres parlaient même de mise en scène. En juillet 1994 Kevin laisssa une lettre d'adieu dans laquelle il évoquait des souvenirs de guerres, de famines, d'enfants mourants, et la force avec laquelle ils le hantaient. "
 
A 33 ans il venait de mettre fin à ses jours.


"Le vautour et l'enfant" par Kevin Carter

 

 

 

Commenter cet article

JANCAP 03/01/2017 20:39

Si j'avais fait cette photo, terrible témoignage, je l'aurais intitulée :
"Avant de sauver l'enfant du vautour".
Mais cette photo devait être prise ...puis expliquée. Car elle accuse l'humanité.