Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES "VANITES"

Publié le par annepaingault

"Les Vanités" Historique et définitions. 

Les natures mortes (ou vanités) montrent des objets qui représentent :

la mort - crâne humain, squelette

- le temps qui passe - montre, sablier, bougies, lampes à l'huile, fleurs fanées, bulles de savon

- la vanité du savoir - livres, instruments scientifiques

- la vanité des biens - argent, bijoux

- la vanité du pouvoir - couronnes, spectre, armes

- la vanité des plaisirs humains - instruments de musique, cartes à jouet, jeux, pipes, vin -

Ces oeuvres sont des invitations à la méditation mais ne « ne disent rien des moyens de dépasser cette vanité   

 

 Jacob Marrell 1613-1681. Vanité (1637). 

" Le terme de vanité est emprunté à la Bible et plus précisemment au livre de L’écclésiaste. En voici le début:

1. Paroles de l’Écclésiaste, fils de David, roi de Jérusalem.2. Vanité des vanités, dit l’Écclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité. 3. Quel avantage revient-il à l’homme de toute la peine qu’il se donne sous le soleil ? 4. Une génération s’en va, une autre vient, et la terre subsiste toujours. 5. Le soleil se lève, le soleil se couche ; il soupire après le lieu d’où il se lève de nouveau. 6. Le vent se dirige vers le midi, tourne vers le nord ; puis il tourne  encore, et reprend les mêmes circuits. 7. Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n’est point remplie ; ils continuent à aller vers le lieu où ils se dirigent. 8. Toutes choses sont en travail au delà de ce qu’on peut dire ; l’oeil ne se rassasie pas de voir, et l’oreille ne se lasse pas d’entendre.9. Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil. "

 

David Bailly , Vanité aux portraits, Leiden, Stedelijk Museum De Lakenhal, 1651 


  
     
       VANITATES  VANITATUM, OMNIS EST VANITAS.

Vanité des vanités tout est vanité, ces paroles de l'Ecclésiaste désignent la vacuité des actions humaines.
(Du latin : vanus)

                       Il s'agit de l'énigme de la naissance et de la mort:
               le temps et la mort sont  l'essence du thème des vanités

.



 Le thème des vanités demeure et s'impose dans les arts depuis le 17 ème siècle,


A l'origine les vanités renvoyaient à une intention morale et philosophique.
Le spectateur était mis en garde

                             contre l'attachement aux biens terrestres.

                          Les peintures de vanités sont issues de la Réforme et de la Contre-Réforme;
elles avertissent l'homme des dangers du développement des sciences et de la richesse (en Hollande à cette époque).

Dans les tableaux, on  déchiffre facilement
les symboles tels que
le crâne,
le sablier,
la montre
ou
la bougie à demi éteinte.

Ces représentations symboliques prévenaient le spectateur des choses mondaines vues comme des leurres.
Dans tous les cas ce sont des préfigurations de la mort. 

               --------------------------------------------------------------------

                       Pour la définir, une vanité, c'est souvent une nature morte qui propose une méditation sur la mort et le caractère éphémère des biens terrestres.
 Les objets représentés sont des choses qui satisfont les sens (argent, instrument de musique, fruits, fleurs, miroir) et ils sont discrédités par la présence d'une tête de mort ou bien d'un sablier symbole du temps qui passe.

                        Le thème parait donc dans la peinture occidentale
au 15 ème siècle dans les polyptyques flamands et se répand sous l'influence du calvinisme.

   -Il se cache dans les anamorphoses et continue ainsi jusqu'à la fin du 17ème siècle.

   -Le 18ème est trop peu religieux et trop attaché au bonheur, pour se faire peur avec ces représentations.

    - Le 19 ème va exprimer sa philosophie du temps et de la mort d'une autre manière et en particulier dans la recherche intellectuelle et scientifique.

     -Au 20ème siècle avec l'inquiétude de l'humanité, le thème réapparaît chez Cézanne, Braque ou Picasso.

      -Dans l'art actuel le thème des vanités est d'une grande richesse et d'une grande diversifica

 

 




Hans Holbein le Jeune. Les Ambassadeurs.
1533. National Gallery (Londres).

 


La vanité est une composition picturale baroque

 

« Quelle que soit à nos yeux la variété des existences individuelles, tout revient à ce seul principe : éphémères, nous ne connaissons que l’éphémère. »

                                              Sénèque. De la providence.

« Chaque fois que tu reçois la représentation d’un plaisir, exactement comme pour  les autres représentations, garde-toi d’être captivé par elle ; mais que l’affaire t’attende, et prends, auprès de toi quelque délai. Puis rappelle ensemble les deux moments, celui où tu jouiras de ce plaisir et celui où, après la jouissance, tu réfléchiras et t’adresseras à toi-même des reproches ; et à ces moments oppose la joie que tu éprouveras de t’être abstenu et l’éloge que tu feras de toi-même. »

                                                 Epictète. Manuel.

Simon Renard de Saint André (1613-1677)

Vanité

            de  R.Dumoux : donc, s'il faut retenir quelque chose , ce sera :
             C’est un type de peintures qui illustre de façon symbolique:

1. le thème philosophique de la vie
2. la fragilité des biens terrestres
3. la futilité des plaisirs à travers la représentation de natures mortes d’allégories ou de grands saints.


 

 

 

Philippe de CHAMPAIGNE - Vanité

Philippe de CHAMPAIGNE - Vanité

Pietr CLAESZ - Vanité - 1630

Pietr CLAESZ - Vanité - 1630

MOLENAER - Allégorie de la Vanité

MOLENAER - Allégorie de la Vanité

Commenter cet article