Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au temps des chevaliers : Double meurtre à l'abbaye

Publié le par annepaingault

 
Abbaye de Hautefage, fin du XIIe siècle, le matin de la grande foire de la Saint Martin, un homme est découvert assassiné !?!! Mais, qui donc a pu le tuer ???

Un livre rempli de personnages, il n’en manque aucun, du braconnier au jongleur en passant par les vicomtes, abbés et prévôt sont là pour nous plonger au cœur de cette époque…

A la fin du 12e siècle, les moines de l’abbaye de Hautefage vivent paisiblement.
Un soir d’hiver, Thomas le Rouge qui braconne aux abords de l’Abbaye aperçoit deux cavaliers qui tirent un cadavre hors d’un buisson.
Il décide de les suivre afin de les identifier… Le lendemain, il retourne sur les lieux pour récupérer le bâton du pèlerin, l’examine et y découvre un anneau d’argent, avec 3 merlettes gravées, blason des seigneurs de Merle. Reconnaissant le bourdon du pèlerin, l’arme des seigneurs de Merle, il est frappé par l’engourdissement. Il décide de cacher l’anneau chez lui.

Le lendemain matin jour de la foire de la Saint Martin, frère Jérôme, moine portier de l’abbaye, découvre le cadavre d’un pèlerin de Saint-Jacques de Compostelle, étendu de tout son long sur le parvis de l’église.
Frère Arnould, le père abbé, le juge Guillaume Taillefer, Messire Raymond de Pleaux, seigneur de la Vicomté se retrouvent sur les lieux pour examiner le cadavre, bientôt rejoints par Guy de Servières, un jeune noble déchu, et Dame Agnès, fiancée du Vicomte de Pleaux.
Guy qui a passé la nuit à l’abbaye est revenu d’Espagne sur les lieux de ce qui fut autrefois le domaine de son père. Les terres de sa famille sont désormais entre les mains de son cousin, Raymond de Pleaux.

"Il est mort, tué d’un seul coup de dague", s’exclame frère Jérôme....


Jacqueline Mirande

Jacqueline Mirande est née en 1925 dans le Bordelais près de Bordeaux. Après des études d’histoire à Paris , elle épouse un marin et fait de nombreux voyages à bords de différents pétroliers, du golfe Persique au Texas à l’Australie et au Japon.
Elle commmence alors à imaginer des histoires, pour se distraire, au cours de longues traversées entre le ciel et eau.
De retour à Paris elle les écrit. Ainsi naissent des romans historiques ou imaginaires.


Commenter cet article