Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accord du participe passé : REVOIR DE TRÈS PRES

Publié le par annepaingault


(Le participe passé sans auxiliaire (à valeur d' adjectif) s'accorde en genre et en nombre avec le nom ou le pronom auquel il se rapporte :

 Des fleurs séchées.
 Un article vendu.
 Des maisons ouvertes.

Le participe passé conjugué avec l' auxiliaire "être" s'accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe :

 

Mes amis sont partis.
Mes amies sont parties.

 

Le participe passé conjugué avec l' auxiliaire "avoir" s'accorde en genre et en nombre avec le complément d'objet direct (COD), si celui-ci est placé avant :

 

Ces fleurs, je les ai coupées.
Cette lettre, il l'a écrite.

 

Si le complément d'objet direct est placé après ou s'il n'existe pas, le participe passé conjugué avec "avoir" reste invariable :

 

J'ai coupé ces fleurs.
Il a écrit cette lettre.
Nous avons été au spectacle.

 

Notez : Cette règle générale présente de nombreuses exceptions !!!!!

 


 

Accord du participe passé précédé de "en" VOIR DE TRES PRES !!!!!!!!!

Lorsque le complément d'objet direct est le pronom personnel "en", le participe passé peut être accordé ou laissé invariable.

 

Voyez ces fruits, en avez-vous mangé?
Voyez ces fruits, en avez-vous mangés?

 

 

On pourra laisser le participe passé toujours invariable lorsque l'objet direct placé avant est le pronom "en". Cette règle est valable même si "en" est associé à un adverbe de quantité (Des films, j'en ai beaucoup vu).

 

  

 


 

 

Accord du participe passé des verbes impersonnels

Le participe passé des verbes impersonnels ou pris impersonnellement est invariable.

 

Les vents qu'il y a eu.
Les soins qu'il a fallu.
etc.

 


 Accord du participe passé avec la particule "l'"

Le participe passé ayant pour complément d'objet direct le pronom "l'" varie ou reste invariable selon ce que représente "l'".

 L'invariabilité est la plus fréquente. Pour le reste c'est souvent affaire d'interprétation. Retenez cependant :

 

Si "l'" a la valeur neutre de "cela", le participe reste invariable Il est plus fort que je ne l'avais pensé = pensé quoi? "l'", c'est-à-dire, cela ...qu'il était plus fort.

 

Si "l'" peut représenter un nom précis, l'accord peut se faire mais l'invariabilité est rarement fautive (Cette pièce est plus grande que je ne l'avais imaginée ou imaginé).

Dans le premier cas, c'est la pièce qui a été imaginée, dans le second c'est toute la proposition. J'avais imaginé quoi?...que cette pièce était moins grande.

 

 

Commenter cet article