Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il faut sauver Saïd de Brigitte Smadja - Ricochet

Publié le par annepaingault

Un petit garçon d’une cité fait sa rentrée en sixième et découvre au collège un monde hostile qui le perturbe et le prive soudainement de repères.

 

Le petit Saïd a 10 ans. C'est un bon élève, habitué aux félicitations de son institutrice. Mais cette année, Saïd entre au c ollège. Anonyme parmi les 830 élèves de l'établissement, tout petit parmi les « grands », fragile face aux dangers qui l'entourent (racket, complots, menaces, trafics divers et variés), Saïd perd ses repères et a bien du mal à résister à ce monde hostile. D'autant que son propre frère est tombé dans la délinquance et voudrait l'entraîner à sa suite. Face à la pression de plus en plus forte et aux tentations de plus en plus nombreuses, Saïd s'accroche à ce qu'il peut : une sortie en ville, un tableau au musée, son ami Antoine... Cela suffira - t - il pour sauver Saïd ?

 

"Le décor est planté. Saïd navigue entre le collège et la cité, entre le chantage et la fatigue, entre le mépris et la haine. Et les épisodes de cette souffrance intérieure, de ces vexations quotidiennes, ne manquent pas : la bande de son cousin Tarek qui se venge de la professeur de français, Madame Beaulieu, en crevant les pneus de sa voiture ; son frère, Abdelkrim, qui se joue de l’autorité paternelle et commence de mauvais coups ; sa sœur, Samira, qui doit quitter la cité parce qu’elle a un petit ami ; son petit frère atteint de surdité après une maladie mal soignée ; enfin, Saïd soumis, obligé de collaboré aux petits trafics de son cousin, après des menaces sur sa famille. Au fil des mois, Saïd (ici dans un français parfait, notant la définition des mots trop difficiles) tente de trouver des explications et surtout des solutions, pour s’en sortir, pour retrouver le goût de vivre et étudier. Mais peu à peu c’est la colère qui gronde face à cet inexorable enchaînement. Et le lecteur pourra certainement se demander « Peut-on encore sauver Saïd ? ». Son monde d’enfant semble s’écrouler comme un château de cartes, sans qu’aucun adulte ne puisse le retenir. Alors Saïd s’accroche à des petits riens (à un monde doux et naïf qui serait le sien) : une visite au Musée d’Orsay, un carnet de croquis, une carte postale représentant un tableau de fleurs blanches, un séjour dans la maison de campagne de son ami, ce livre même comme un journal intime. Et petit à petit, face à cet échec permanent, le lecteur pourra percevoir une issue possible. Un aide précieuse viendra de son professeur d’histoire-géo (qui pourtant est comme absent tout au long du récit). ."

cfhttp://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/4873-il-faut-sauver-said

 Récit à la première personne,

Récit à la première personne,

Commenter cet article